Les chutes d’Iguazu, merveille de la nature

Les chutes d’Iguazu, merveille de la nature

du dimanche 28 au mercredi 31 octobre 2012

Les chutes d’Iguazu (en espagnol) ou Iguaçu (en portugais), sont à cheval entre les frontières du Brésil et de l’Argentine, et à proximité du Paraguay. Elles sont  classées au patrimoine mondial naturel de l’UNESCO, et connues comme étant une des 7 merveilles naturelles du monde.

Nous visitons les chutes sur 2 jours, un de chaque côté de la frontière. Nous nous attendions à un site exceptionnel, nous n’avons pas été déçus !

Nous arrivons le dimanche 28 à Foz de Iguaçu (Brésil) à 10h (1h de retard) depuis São Paulo, après environ 19h de voyage … La gare de bus est en périphérie de la ville. Nous prenons une navette pour la gare de bus de ville qui est dans le centre, puis de cet endroit nous changeons afin de prendre une autre navette pour les chutes brésiliennes. Nous arrivons enfin à l’entrée du Parc, où nous laissons nos sacs en consigne, et nous achetons nos billets. Puis nous montons à nouveau dans un bus, celui du parc qui nous amène enfin aux chutes, ouf !

Le côté brésilien des chutes permet d’avoir une vue globale du site, et d’observer le côté argentin juste en face où coulent la majorité des chutes. C’est impressionnant car il y a des dizaines de chutes, le site est gigantesque et magnifique.

Je vous laisse regarder les photos car c’est difficile de décrire. Vous pouvez cliquez dessus pour les agrandir, et il y a un diaporama plus bas.

Il y a une passerelle qui permet de descendre en bas d’une chute et de bien se faire arroser (merci l’appareil photo étanche et les k-ways !), puis un chemin qui longe les chutes et permet de bien les observer.

Nous croisons aussi des coatis, sorte de raton-laveurs avec un groin de cochon, dont un en train de se nourrir dans une poubelle.

Il a fait chaud mais c’était assez couvert.

C’est une bonne journée et une excellente entrée en matière pour découvrir les chutes.

Nous repartons, bus pour centre ville de Foz, puis bus pour aller à Puerto Iguazu (côté agrentin) où nous logeons, avec passage de la frontière. Cela nous prend 2 heures.

Après plus de 24h, une nuit dans le bus, et la visite des chutes, une bonne douche est nécessaire !

 

Le lendemain matin, le temps est magnifique, ciel bleu et soleil. Nous partons tôt pour aller visiter les chutes côté argentin.

Nous prenons le bus qui amène directement au parc. Après l’entrée du parc, nous prenons le premier chemin qui va dans le centre du parc. Nous arrivons à la gare ou nous attendons presque 1 heure pour prendre le petit train qui amène tout au bout du parc. De cet endroit, nous marchons sur des passerelles au dessus de la rivière durant au moins 1 kilomètre, pour arriver juste au dessus de la fameuse gorge du diable.

C’est réellement très impressionnant et grandiose, le grondement des chutes, la puissance de l’eau, la brume (Sab : une gigantesque fontaine de dulce de leche ( ;D Audrey et Joël))… une fois encore le spectacle de la nature est difficile à décrire, il faut le voir. Nous mitraillons de photos et de vidéos, et nous nous faisons bien tremper.

Ensuite, nous reprenons le train pour le centre du parc. De cet endroit partent les 4 différents chemins de visite. Ces chemins sont dans la jungle, sur des passerelles, c’est très bien aménagé et ne détériore pas la nature. Ils permettent d’aller au dessus et en dessous des chutes, de les voir sous toutes les coutures.

Nous les parcourons pendant des heures tout en restant scotché par le spectacle de chaque chute, c’est absolument grandiose. Il y a même un chemin où il faut prendre un petit bateau pour traverser la rivière et aller sur une « île » depuis laquelle on peut observer une des plus grosse chute, qui a un débit énorme, juste en contrebas.

Nous rencontrons des coatis, des singes, des oiseaux, et des centaines de papillons de toutes les couleurs.

Il fait chaud, très chaud, nous n’avons pas emmené assez d’eau, nous rachetons 2 petites bouteilles de 50cl que nous vidons d’un trait.

Il est déjà 18h et le parc ferme, nous rentrons enchantés et émerveillés de notre journée, et prenons une douche (savonneuse cette fois) bien méritée.

Le mardi matin, il y a de l’orage et il pleut des cordes ! Heureusement que nous avons fait les chutes la veille ! Nous avions prévu d’aller voir le barrage d’Itaipu (le plus grand du monde, voir ici) et de faire un passage à Ciudad del Este au Paraguay, mais avons abandonné l’idée par manque de motivation face à ce déluge.

Nous passons donc la journée à travailler sur le blog et préparer la suite de notre voyage en Argentine (Sab : … et une sieste, un luxe 😀 ). Vers 17h, la pluie se calme enfin et nous en profitons pour nous promener et visiter Puerto Igazu. C’est une petite ville à taille humaine, ce qui change des grosses villes brésiliennes.

Le lendemain, nous partons, toujours en bus, pour Buenos Aires

 

 

Ci dessous, quelques conseils pour les futurs voyageurs aux chutes d’Iguazu

Mon avis et la comparaison des 2 côté des chutes

Le côté brésilien est assez aménagé et bétonné, il y a la route, pas mal de snacks. La vue des chutes est globale et impressionnante. La visite prend 2 à 3 heures.

Le côté argentin est très nature, vous êtes dans la jungle, au dessus et au pied des chutes. Le site est très grand, la visite prend toute la journée.

Les 2 côtés se complètent mais si vous ne devez en faire qu’un, c’est le côté argentin !
Si vous faites les 2 côtés, commencez par le côté brésilien, puis ensuite argentin.

Dans tous les cas, ce site vaut  le voyage à lui seul, il est exceptionnel !
Pour faire une comparaison avec les chutes du Niagara qui nous avons vu en octobre 2008, je dirais qu’Iguazu est juste 100 fois plus impressionnant et grandiose que Niagara Falls (c’est totalement subjectif). Je place ce site tout en haut de la liste des sites naturels que j’ai vu.

En précision aussi, il y a eu beaucoup de pluies et d’inondations dans les jours précédents notre arrivée. Ainsi, le débit de la rivière Parana était très important (ce qui a rendu le spectacle encore plus impressionnant) et l’eau de couleur ocre car très chargée en sédiments.

Séjourner côté brésilien ou argentin ?

La ville brésilienne de Foz de Igaçu est vraiment une grosse ville avec beaucoup d’immeubles et de commerces. C’est une ville comme il y en a tant au Brésil. Elle a l’avantage d’être très proche du paraguay si vous souhaitez y aller.

La « ville » argentine de Puerto Iguazu est plutôt un village à taille humaine. Elle vit aussi du tourisme mais est plus agréable.

Bref, à vous de voir mais nous on a préféré Puerto Iguazu.

Iguazu pratique :
Brésil :
Bus de Foz jusqu’au parc : 2,65 Reais / personne
Entrée parc : 41,4 Reais / personne

Argentine :
Bus de Puerto Iguazu jusqu’au parc : 50 Pesos / personne (une seule compagnie a le monopole)
Entrée parc : 130 Pesos / personne

 

12 réflexions au sujet de « Les chutes d’Iguazu, merveille de la nature »

  1. Très belles photos agrémentées de commentaires dignes de « Connaissance du Monde ». On s’y croirait.
    Bonne route et attendons avec intérêts le périple argentin.

  2. Magnifique nature, si belle, et si forte… à nous de nous incliner face à elle !
    Et toujours aussi chou de découvrir l’adorable Charlie.
    Super ce voyage, avec photos et commentaires : nous voyageons par procuration, merci de ce partage.
    Bisous !
    Tatie Mimi

  3. Charlie est resté classe tout au bord des chutes, quelle maîtrise !! Merci de nous permettre de lire tous vos « ressentis » c’est un peu comme si l’on était aussi du voyage…. petites touches de bonheur. A bientôt de lire Sabrina … cette année le jour de l’An va être particulier !

  4. Merci pour cet article très précis qui m’a apporté toutes les informations nécessaires avant d’aller moi même voir ce spectacle époustouflant du côté argentin puis peut être du coté brésilien. A voir…

    • Hello Martin,
      Contents que notre article te soit utile !
      Tu vas voir, c’est un spectacle incroyable !!!
      De notre côté, demain on quitte la Nouvelle Calédonie, direction la Nouvelle Zélande pour 1 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *