Puerto Madryn et la Péninsule Valdés, séquence Animaux

Puerto Madryn et la Péninsule Valdés, séquence Animaux

du jeudi 8 novembre au dimanche 11 novembre 2012

Après un horrible trajet de nuit en bus depuis Buenos Aires, nous arrivons enfin à Puerto Madryn le jeudi 8 novembre à 11h, soit avec 2 heures de retard. A la descente du bus nous engageons la conversation avec 2 Suisses que nous recroiserons plusieurs fois lors de nos quelques jours à Puerto Madryn. Ils nous font notamment part de leurs souvenirs et impressions de leur voyage au Pérou et en Bolivie, prochaines étapes de notre voyage. Après avoir pris notre chambre à l’hostel et mangé sur le pouce, une petite promenade sur le front de mer et la jetée nous mène jusqu’à un ponton. Voyant des personnes penchées par-dessus la balustrade, nous nous approchons … Un groupe de lions de mer est en train de faire la sieste sur une plateforme métallique en contrebas, première observation de la faune locale.

Nous passons le reste de l’après-midi à parcourir la ville en long, en large et en travers pour tenter de retirer de l’argent aux distributeurs bancaires (élément qui peut sembler anodin mais qui aura son importance dans la suite de nos aventures…) et faire le tour des agences afin de comparer les prix des excursions dans la région. Juste avant l’heure de fermeture, nous réservons la visite de la péninsule Valdés pour le lendemain et une immersion en palme-masque-tuba au milieu des lions de mer pour le jour suivant.

Le lendemain donc, départ à 8h15, pour une journée placée sous le signe de la nature et du règne animal. Après un lever et un départ sur les chapeaux de roues, nous sommes dans le bus : visite d’un petit musée sur la faune et la flore de la péninsule, parcours de la péninsule Valdés. Nous croisons sur le chemin : oiseaux, chevaux sauvages, autruches :

guanacos (une des 4 espèces de lamas) :

maras (sorte de gros lapin avec de grandes pattes arrières) :

piches et/ou peludos (drôle d’animal… sorte de gros rat avec une carapace poilue) :

Plusieurs stops nous permettent d’observer à distance des lions de mer en train de se prélasser au soleil sur la plage.

Un stop après le déjeuner nous permet d’approcher une colonie de pingouins ayant creusé leurs nids dans les dunes, à proximité des badauds qui peuvent les photographier sans (trop) les déranger.

La journée à la péninsule Valdés se termine par une promenade en bateau afin d’apercevoir les baleines. Nous croisons les doigts ! Nous ne sommes pas déçus, nous avons la chance de voir des dauphins toninos (noir et blanc) :

des lions de mer et … des baleines. Nous vous ferons grâce des dizaines de photos (multipliées par 2 appareils photos, nous ne voulions pas les louper ces baleines 😀 )  – ou plutôt tentatives de photos – sur lesquelles apparaissent une magnifique … étendue bleue… ou quelques taches noires…, pour ne vous montrer que quelques unes des meilleurs prises de vues.

Lors de cette journée, nous avons fait la connaissance de 2 couples de Français, un couple bruxellois, Marie et François, en voyage de noce, et un couple de parisiens, Pauline et Benjamin, en voyage pour 2 semaines en Argentine. Pour finir sympathiquement cette journée, nous nous donnons rendez-vous et passons la soirée ensemble dans un bon restaurant… de poissons 😀

Le lendemain, la matinée se passe tranquillement en attendant notre rendez-vous de 14h00 pour aller nager avec les lions de mer. Sur la vidéo que l’on vous montre au club de plongée, les lions de mer vous entourent, jouent avec vous, vous embrassent sur le masque, vous grimpent même sur le dos. J’ai hâte ! Au club de plongée, avant le départ, on nous donne les explications pour faciliter le contact avec les animaux, ne pas les effrayer, …, puis on nous harnache en homme-grenouille. Et c’est parti !

Après quelques minutes de bateau et les lions de mer repérés sur leur rocher, tout le monde – nous étions 7 nageurs plus le moniteur – à l’eau pendant environ 40min…

Comment dire… ? Mon sentiment après ces 40 minutes dans l’eau : déçue. Oui j’ai été très déçue de cette expérience. Certes quelques lions de mer nous tournaient autour – nous avons vu la tête de quelques uns – mais la visibilité dans l’eau était mauvaise – 1 à 2 mètres pas plus, les nageurs devaient rester groupés pour « faire comme un banc » et attirer les lions de mer ; dés qu’un lion de mer approchait, il était assailli par nous, les nageurs, et puis il fallait reprendre la nage en groupe et donc s’éloigner de l’animal. En définitif, j’ai vu plus de palmes de nageurs que d’animaux, très déçue. Fait supplémentaire énervant, même si sans rapport avec la nage en elle-même : avant la plongée, le club vous propose que le moniteur vous filme durant votre plongée au milieu des lions de mer et de vous vendre un CD à la fin. Nous avions décidé de ne pas acheter le CD. Sur le groupe de 7 personnes , 4 souhaitaient acheter le CD de leur plongée, nous et une autre personne non. Le moniteur a donc fait 2 groupes les « avec CD » et les « sans CD ». Du coup il a « animé » le groupe des « avec CD » et les 3 autres n’avaient qu’à suivre. Quand le professionnalisme et la passion du métier sont plus forts que le mercantilisme >ironie<.

Il paraît cependant que je n’ai pas à me plaindre car j’ai eu la chance à la fin de la nage d’attirer un lion de mer qui m’a «gentiment » laissé un petit souvenir pendant quelques jours.

Du coup, je ne peux pas dire que je n’ai pas touché de lions de mer malgré mon souhait d’en voir et de pouvoir en approcher plus. En conclusion, si c’était à refaire, toute proportion entre le prix de la prestation et l’intérêt et le plaisir de la plongée, je ne le referai pas. Et encore, en payant la plongée en dollars, nous avons payé un prix bien plus attractif que le prix affiché en pesos argentins ou même en euros ($$ 😯 $$).

Après s’être remis de cette déception, et avant de repartir le lendemain, nous nous baladons et remontons une nouvelle fois sur le front de mer jusqu’au ponton pour voir s’il y a encore des lions de mer sur la passerelle. Ils sont encore là, et au loin nous pouvons voir des baleines plonger en relevant leur immense queue battant les flots, comme un signe d’au revoir.

Notre courte étape à Puerto Madryn est déjà terminée, 2 jours sur place bien remplis. Le lendemain nous reprenons la route à bord du bus de 17h00 afin de nous rendre à El Calafate, 19 heures de trajet durant lesquelles le paysage est plutôt reposant (… du rien…) 😆

Informations pratiques :

Hébergement : – Hostel La Tosca – dortoir 2 lits avec salle de bain partagée entre 2 chambres – 210$Arg./nuit. Hostel agréable, petit déjeuner avec torta de dulce de leche et torta confiture de fruit faites maison, personnel sympathique, cuisine à disposition, renseignements sur les activités et tours à faire dans la péninsule Valdés. Bref, Tour-du-globeurs.fr a aimé « La Tosca » à Puerto Madryn.

Activités : Visite de la péninsule Valdés : la journée 670$Arg./pers + droit d’entrée dans le parc national 100$Arg./pers. Bref, Tour-du-globeurs.fr a aimé la visite sur la journée de la péninsule Valdés. // Plongée avec les lions de mer – 116 $US/pers. Bref, Tour-du-globeurs.fr a un avis mitigé sur la plongée avec les lions de mer, faites-vous donc votre propre avis…

Transports : – Bus Buenos Aires à Puerto Madryn : 1330 km, 18 heures de trajet (approx.), bus cama ANDESMAR avec service à bord – 675$ARG./pers. Bref, Tour-du-globeurs.fr n’a pas aimé voyager avec la compagnie de bus Andesmar. // Bus Puerto Madryn à Rio Gallegos : 1220 km, 17 heures de trajet (approx.), bus semi-cama – 505$Arg./pers. // Minibus-navette Rio Gallegos à El Calafate : 305 km, 2,5 heures de trajet (approx.) –  110$Arg./pers

 

10 réflexions au sujet de « Puerto Madryn et la Péninsule Valdés, séquence Animaux »

  1. J’adore ces gros réglisses que sont les lions de mer ! Je m’en suis régalée au Chili, à Valdivia, à Puerto Montt… et des volcans et de Aqua calientes, eaux bouillantes qui jaillisent après avoir frôlé les laves, on s’y baigne en piscines… maintenues à 38-40 !
    J’ai hâte de prendre l’avion le 5 mars… et de devenir Mère grand !!!

  2. Ma foi, ce nouvel épisode de vos aventures est le bienvenu de puis le temps que je l’attendais. Il est vrai que vous devez vivre des moments intenses et je comprends que la narration de votre périple passe en second.
    Beau récit et mes félicitations à Sabrina pour sa bravoure face aux lions de mer.
    Profitez bien de votre séjour en Polynésie françaises et de ses plages paradisiaques.
    Bisous à tous les deux.

  3. Pouvez vous me dire si c’était avec des bouteilles ou non… Je ne sais faire qu’avec masque et tuba. .. J’ai beaucoup bourlingué. Et j’ai bientôt 75 ans… Je n’ai jamais nagé avec les lions de mer…
    Merci pour votre CR.
    Nous y serons dans 15 jours !!!
    Bonne continuation vers d’autres horizons
    Le temps passe vite
    odile

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      C’est sans bouteilles, mais avec palmes & masque !
      Bon voyage à vous et bonne baignade avec les lions de mer 😉
      Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *