Santiago, la capitale Chilienne

Santiago du Chili – du mardi 8 janvier au mardi 15 janvier 2013

chili-santiago-2013-01-10-DSC05573-reduit

Mardi 8 janvier, ce matin commence une longue, longue, très longue journée 23h de bus pour relier San Pedro de Atacama (extrême nord du Chili) à Santiago (centre) ! Seuls les quelques arrêts pour changer de chauffeur rythment le voyage : vers 13h à Antofagasta, vers 18h30, vers 2h du mat à Serena, arrivée 7h35 à Santiago du Chili – avec 10 minutes d’avance sur l’horaire prévu ! Et le plaisir d’être accueilli par Cynthia et Miguel à la gare de bus.

Notre semaine en famille sera un havre de paix, une pause dans ce tour du globe : bien dormir, bien manger, profiter de la piscine et du soleil, rencontrer les voisins, partager un immense barbecue, et visiter Santiago… chili-santiago-2013-01-12-DSC05655-reduitEn un coup de métro, nous nous retrouvons en centre-ville : la cathédrale, Place de las Armas, Parc Santa Luisa : fontaines, point de vue depuis la Quinta de la Regaleria (sa forme de château de conte de fée nous rappelle Sintra au Portugal), exposition d’art indigène, Parc San Cristobal (funiculaire fermé pour manutention). Il faut savoir que dans tous – je dis bien TOUS – nos voyages, il y a un moment où nous ne pouvons pas visiter un site en totalité ou voir un monument pour cause de travaux – systématiquement : le château à Talcy dans le Loiret – le début de la malédiction, le Manneken-Pis à Bruxelles, une partie de la Cité interdite à Beijing, … – la guigne quoi ! 😀

chili-santiago-2013-01-10-DSC05568-reduit

Cathédrale – vue extérieure

chili-santiago-2013-01-11-DSC05580-reduit

Cathédrale – vue intérieure

chili-santiago-2013-01-11-DSC05597-reduit

Quinta de la Regaleria – le « Château »

chili-santiago-2013-01-11-DSC05608-reduit

Quinta de la Regaleria – le parc avec la fontaine

chili-santiago-2013-01-11-DSC05598-reduit Cette semaine nous permet également de nous coller aux tâches ménagères inintéressantes mais indispensables pour repartir du bon pied vers de nouveaux horizons. Et oui ! Voyager en sac à dos ce n’est pas uniquement farniente, plages et cocotiers, il y a aussi les corvées ! : Inventaire des sacs et pharmacie, rachats de produits, lessives, lavages des chaussures, raccommodages,…

chili-santiago-2013-01-09-DSC05563-reduit chili-santiago-2013-01-13-DSC05666-reduitMardi 15 janvier, cela fait déjà une semaine que nous avons posé nos sacs à Santiago et déjà l’heure de repartir. Petite anecdote : notre vol pour l’Ile de Pâques prévu normalement au décollage à 19h25 est annoncé avec 5 heures de retard (donc départ prévu à minuit et demi, sauf retard supplémentaire). Après discussion avec l’hôtesse (grâce à Cynthia car notre espagnol après 3 mois et demi relève de la catégorie « grands débutants » :D), et en compensation, il nous est proposé le transfert dans une chambre au Hilton situé à proximité de l’aéroport et le repas du soir. Banco ! Certes, la chambre d’un grand hôtel pour 5 heures c’est exagéré, mais ce sera la plus luxueuse que nous verrons pendant notre tour-du-globe, la photo souvenir s’impose !

chili-santiago-2013-01-15-DSC05706-reduitA 22h, navette pour l’aéroport pour un  décollage vers minuit sans plus de retard. Nous arrivons à 3h du matin à l’Ile de pâques où nous attend avec des colliers de fleurs un peu défraîchies (nous plus encore), le propriétaire de l’hébergement où nous avons réservé. 4h du mat’, allez, au lit !

chili-santiago-2013-01-16-DSC05708-reduitInfos pratiques « nourriture » à Santiago :

– Schoppdog : service ultralong, nourriture froide, on ne pensait pas qu’il était possible de « looper » un repas de hamburger-frites, et bien les plus mauvais y parviennent. Bref, Tour-du-Globeurs n’a pas aimé Schoppdog à Santiago, à éviter.

– Starbucks : Macchiatto frappé et Cinnamon Roll, j’adore !

– Le bon tuyau : La Maison du Cinnamon Roll à l’aéroport de Santiago : cinnamon rolls et donuts et accès à internet sans limitation de durée : vous achetez un donut, récupérez le mot de passe qui ne change pas et vous pouvez revenir une semaine après, cela fonctionne toujours ;D

 

10 réflexions au sujet de « Santiago, la capitale Chilienne »

  1. Il est vrai qu’il est parfois rageant de ne pouvoir visiter un monument pour cause de travaux; surtout quand on ne fait que passer. Bref c’est l’aventure et ça fait partie des petits inconvénients des voyages.
    En compensation pour cause de retard de décollage se nourrir et loger au Hilton de l’aéroport pour 5 H n’est-ce pas une bonne note pour la Cie aérienne ?
    Toujours aussi intéressant de vous suivre dans votre périple.

  2. Je me doutais – et avais prévenu Cynthia – que vous seriez plus enclin à buller et cocooner un peu en famille, après ces semaines routardes, car on oublie que c’est une activité plus hard qu’on imagine souvent, d’être « sur la route » autour du monde….

  3. Il me semble bien t’avoir vu recoudre des boutons …. quand c’était urgent et que j’avais décidé que tu devais apprendre ! ? ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *