Uyuni, la porte du salar

Uyuni, la porte du salar

du lundi 31 décembre 2012 au mercredi 2 janvier 2013

Nous sommes partis de Potosi vers midi (voir article ici). Après un voyage en bus fatiguant, nous arrivons à Uyuni vers 16h. Uyuni c’est la ville qui borde le fameux salar (désert de sel) du même nom, mondialement connu.

Il y a pas mal de monde et nous avons du mal à trouver un hébergement. On atterrit à l’hôtel Avenida qui s’avère basique mais très correct . Ensuite, nous partons faire le tour des « agences de voyage » afin de trouver un tour dans le salar qui est l’objet de notre visite ici.

Dans une des agences, on rencontre groupe de 4 personnes (un couple espagnol, une brésilienne et un italien) qui recherchent aussi un tour ! Les 4×4 étant pour 6 personnes, cela tombe bien ! Le contact passe bien avec Marta & Ivan, les espagnols, qui sont les seuls avec lesquels ont peu communiquer (en anglais ! 😉 ). On réserve donc le tour, le départ est prévu le 2 janvier … aucun tour ne partant le 1er car selon l’agence les chauffeurs ne seront pas en état de conduire après la soirée du 31 :mrgreen:

Pour l’anecdote, la soirée du 31, partout dans la « ville », des rabatteurs essayent de vendre des billets pour une «  fête du nouvel an» dans le salar, avec musique, nourriture, boissons, bref un truc « cool & amazing » … après quelques questions, on a des doutes sur l’organisation de cette soirée, et on préfère s’abstenir. Nos amis espagnols n’auront pas eu les mêmes craintes et subiront finalement une soirée sans musique ni nourriture, ni boisson, en plein salar, avec un retour en bus plus que chaotique vers 4h du matin … c’est ça aussi le sens du service et de l’organisation en Bolivie 😉 Ils arriveront toutefois à se faire rembourser.

Le lendemain, notre journée commence par le fameux et mondialement connu cimetière des trains, à 1 kilomètre de la ville. Il y a en effet des vestiges des anciennes locomotives et wagons qui parcouraient la régions.

Pour nos lecteurs qui aiment les trains (et je sais qu’ils sont plusieurs), il faut savoir que les voies de chemins de fer existent toujours mais sont peu utilisés de nos jours (quelques trains par semaine). Elles desservent encore le Chili et l’Argentine avec des trains de voyageurs pour les locaux ou de transport de sels et de minerais … En fait, depuis la privatisation des chemins de fer en Bolivie, le train a quasiment disparu car la plupart des compagnies ont fait faillite.

La visite de ce cimetière des trains, laissés à l’abandon, au milieu de ce désert, sans autre visiteurs, un premier janvier, est assez surprenante et a quelque chose d’irréaliste.

On s’en donne à cœur joie pour grimper sur les engins  😀 et explorer ce lieu hors du temps.

bolivie-uyuni-20130101-122822-DSC04639 bolivie-uyuni-20130101-123354-DSC04649 bolivie-uyuni-20130101-123016-DSC04641 bolivie-uyuni-20130101-124210-DSC04664 bolivie-uyuni-20130101-124949-DSC04676 bolivie-uyuni-20130101-125141-DSC04681 bolivie-uyuni-20130101-123603-DSC04653 bolivie-uyuni-20130101-125344-DSC04684 bolivie-uyuni-20130101-130257-DSC04698 bolivie-uyuni-20130101-125827-DSC04692 bolivie-uyuni-20130101-125731-DSC04690

 

Le « ville » d’uyuni, en elle-même ne présente que peu d’intérêt. Il y a aussi quelques engins, tout à la gloire du chemin de fer.

 

bolivie-uyuni-20130101-112625-DSC04604 bolivie-uyuni-20130101-112753-DSC04605 bolivie-uyuni-20130101-114408-DSC04617 bolivie-uyuni-20130101-112917-DSC04607 bolivie-uyuni-20130101-114011-DSC04614

Le mercredi 2 janvier, c’est le départ pour notre tour dans le salar. Rendez vous est donné à l’agence à 9h, nous attendons longtemps et avons des doutes … personne à l’agence ni nos 4 comparses en vue … finalement le départ a été décalé sans que nous ayons été informés … on part finalement vers 10h10, direction le Salar d’Uyuni, plus grand désert de sel du monde !!!

To be continued …

 

Conseils de globeurs :

Tour dans le salar : 3 jours / 2 nuits tout compris nourriture & boisson : 2300 bols (250€) pour 2 avec passage au Chili via bus pour San Pedro de Atacama. NB : le parc était fermé dans le sud donc jonction au Chili par le Nord

Hébergement : Hotel Avenida, basique et clean : 100 bols / nuit pour 2 soit 11€ pour 1 chambre avec SDB et WC.

Pour les restos : nous n’en conseillons aucun, accueil déplorable (on ne vous dit même pas bonjour), et service à l’avenant c’est-à-dire inexistant ! Attrapez un/une serveur/serveuse et ne le lâchez pas si vous voulez manger ! idem pour payer d’ailleurs mais c’est moins gênant si vous voulez faire des économies …

Plus de photos ci dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *