Raiatea et Tahaa, les soeurs du lagon

Raiatea et Tahaa – du mercredi 13 février au dimanche 17 février 2013

Mercredi 13, décollage en retard à 10h15 de Bora Bora pour Raiatea, 11h arrivée à la pension « Tiare Nui » située juste en bout de piste de l’aéroport (les petits toits carrés verts) ! Heureusement les vols ne sont pas nombreux en journée et inexistants la nuit.

Pension "Tiare Nui"

Pension « Tiare Nui »

L’après-midi nous enchaînons avec l’ascension du mont Tapioi et son magnifique point de vue sur le lagon.

Point de vue

Point de vue

Nous ne sommes pas lassés des couleurs incroyables du lagon, je pense avoir répété des dizaines de fois : « Que c’est beau ! ».

Point de vue Mont Tapioi

Point de vue Mont Tapioi depuis Raiatea, au fond à gauche Tahaa

A 18h, nous décidons de faire un tour au « centre-ville » : tous les magasins sont fermés dont la supérette, ainsi que l’office du tourisme. (Pour la petite histoire, des 4 jours que nous passerons à Raiatea nous ne verrons jamais personne à l’accueil même lorsque les portes de l’office seront ouvertes !) Nous sommes très étonnés de ce sentiment « ville morte » dès 18h. Lors d’une discussion avec le propriétaire des bungalows, il nous apprend que le seul bar qu’il y avait en « ville » a fermé, car les soirées et les nuits, surtout le week-end, se terminaient en bagarre générale, l’alcool aidant. Du coup, il n’y a plus d’animation en ville passé 18h… Exceptés quelques pahus des spectacles de danses organisés pour l’arrivée des bateaux de croisière.

Bateau de croisière au port de Raiatea

Bateau de croisière au port de Raiatea

Le lendemain, jeudi, après un tour au marché (alimentaire et artisanal), nous partons en voiture faire le tour de l’île, ponctué de plusieurs arrêts points de vue-photos. Nous empruntons la route traversière jusqu’au belvédère où nous parvenons à atteindre le point de vue après avoir enjambé quelques barbelés, un arrêt au marae Taputapuatea où nous pique-niquons sur la seule table de l’île (trouvée par hasard !) et où une mangue trouvée sur place égaie notre dessert (miam !). La visite du marae est suivie d’une baignade sur la petite plage aménagée.

Marae

Marae Taputapuatea

Offrandes au marae

Offrandes au Marae

La suite du tour de l’île ne présente pas de nouveaux Marae à visiter ni de belles plages.

Pour mémoire, nous sommes le jeudi 14 février, jour de la Saint-Valentin, fête des amoureux, un repas de circonstance s’impose. Me voilà rêvant de « la Parenthèse », « la Cognette » >soupir<. Nous passons devant le seul restaurant de la « ville », il est complet (!), pris d’assaut. Ce soir ce sera donc pizza à emporter et glaces en dessert, le luxe 😀 !

Repas de St Valentin 2013

Repas de St Valentin 2013

Nous avions prévu de passer 2 jours sur Raiatea et 2 jours sur Tahaa son île soeur (elles sont dans le même lagon). Cependant, devant la difficulté pour organiser notre séjour à Tahaa, nous prenons la décision de rester 2 nuits supplémentaires à Raiatea et de faire le « tour » de Tahaa sur une journée. En effet, nous avons eu toutes les peine du monde à trouver un hébergement sur Tahaa (l’hébergement à prix abordable que nous avions choisi ne répondant jamais au téléphone, le téléphone sonnant occupé toute la journée), le bateau navette nous permettant de nous rendre sur l’île mais pas de revenir sur Raiatea à temps pour notre vol suivant, et lorsque nous recherchions un prestataire pour un tour sur la journée ceux-ci ont refusé d’assurer les tours faute de réservations. C’est le cercle sans fin : les touristes se plaignent du manque de prestations faute de pouvoir aller facilement sur Tahaa et les prestataires se plaignent qu’il n’y a pas assez de touristes mais n’assure déjà pas les visites pour ceux qui sont là… Finalement, avec l’aide du propriétaire de notre hébergement sur Raiatea, nous optons pour une formule « transfert en bateau sur Tahaa + location de scooter sur place » pour le lendemain.

9h départ en bateau depuis la marina, en effet, il n’y a que nous 2 sur la barque. Arrivés sur Tahaa nous prenons possession du bolide, puis nous filons entre les gouttes pour notre tour de l’île ponctué de plusieurs arrêts :

Tahaa la Verte

Tahaa la Verte

– la Ferme perlière Champon : explications intéressantes de la propriétaire qui nous montre également les « précieuses », mais elle a du en déduire à nos allures que ce n’est pas avec nous qu’elle ferait la vente du siècle et nous avons le sentiment de déranger, d’autant qu’elle attend « un groupe de touristes américains » – forcément…

Explications Ferme perlière Champon

Explications Ferme perlière Champon

– la Maison de la vanille : nous débarquons sous des trombes d’eau. Nous sommes très sympathiquement accueilli par le propriétaire qui prend 2 heures pour nous expliquer en visite privée toutes les étapes et les multiples manipulations de la vanille. C’est très intéressant. Nous avions déjà visité plusieurs vanilleraies dans d’autres pays, mais ici nous avons beaucoup appris au cours de cette visite. Nous avons notamment touché les gousses en cours de fermentation ; en posant la main dans les sacs de jute, les gousses dégagent une chaleur presque brûlante,c’est surprenant ! Nous achetons un tout petit sachet de gousses, faute de pouvoir en emporter des kilos dans nos sacs mais, même sous vide, elles embaumeront nos affaires.

Gousses de vanille à la Maison de la Vanille

Gousses de vanille à la Maison de la Vanille

Nous poursuivons notre tour de Tahaa en essuyant 3 fortes averses : arrêt à un séchoir de coprah : coco séchée au soleil jusqu’à un stade très avancé, elle sera ensuite pressée pour en extraire l’huile de coco qui servira notamment à la composition du monoï

Séchoir à coprah

Séchoir à coprah

Coprah

Coprah

– arrêt à la fondation Hibiscus investie dans la protection des tortues : le propriétaire nous remet pour lecture un énorme classeur de photocopies de documents administratifs et de presse concernant la fondation – pas très excitant – pas d’explications directes et pas d’ »au revoir ». S’ils veulent promouvoir leur cause, je leur suggère de commencer par revoir la stratégie d’accueil et de communication 😉

– arrêts à 2 autres fermes perlières qui – au grand soulagement de Nicolas – sont fermées 😀

A 16h nous sommes de retour au lieu de restitution du scooter et attendons la navette-bateau qui nous ramène à la marina de Raiatea. En conclusion, nous avons tout fait pour visiter Tahaa mais le bilan est plutôt mitigé, mis à part la visite de la Maison de la Vanille, et quelques paysages magnifiques, l’excursion n’était en définitive pas vraiment incontournable.

Par contre notre séjour à Raiatea aura était riche en panoramas magnifiques et en récolte et dégustation de fruits « sauvages » : citrons verts, petites bananes jaunes, mangues (dont un arbre à l’emplacement même de notre hébergement nous livrant une mangue tous les jours), fruits de la passion, … et il suffisait de les ramasser 😀

Le dimanche matin, nous décollons pour un saut de puce d’à peine 15 minutes, destination Maupiti.

Informations pratiques :

Hébergement : Pension « Tiare Nui » sur Raiatea : 6550CPF(~54,90€) + taxe de séjour 100CFP (~0,84€)/chambre/nuit + option cuisine 1500CFP (~12,60€)/jour : bon accueil, le propriétaire nous a bien aidé pour organiser notre tour de l’île de Tahaa, bungalow agréable et fonctionnel, très propre, la situation en bout de piste de l’aéroport ne nous a pas gêné lors de notre séjour. Bref, Tour-du-Globeurs a aimé la pension « Tiare Nui ».

Transports :
Pass-avion Air Tahiti « Tahiti/Huahine/Bora Bora/Raiatea/Maupiti/Tahiti » : 38900CFP(~326€)/pers
Location de voiture 24 heures sur Raiatea : 6000CFP(~50,30€)
Journée visite de Taha : transfert bateau A/R depuis Raiatea + location de scooter pour 2 personnes : 9500CFP(~79,60€)

Activités sur Tahaa :
Ferme perlière Champon : visite gratuite
Maison de la Vanille : visite gratuite, vanille de grande qualité à prix imbattable et gentillesse du propriétaire inestimable.

 

18 réflexions au sujet de « Raiatea et Tahaa, les soeurs du lagon »

  1. Je connais Raiatea, mais n’ai encore jamais été à Taaha. C’est vrai que Raiatea est très belle à visiter, que les points de vue en hauteur sont oujours superbes par beau temps, et que sur l’île même, seule la plage du Marae Taputapuatea est sympa pour la baignade ; la plupart des habitants vont sur un motu pour une journée « plouf » et bronzette. Quant à Tahaa, je la sais très belle mais et sauvage, avec plein de magnifiques plages mais, sous la pluie, ça casse un peu le plaisir, je le conçois… Ça vous a fait des variantes !

    • Il est vrai que nous avons eu la chance de découvrir la Polynésie pendant un séjour plus long que la plupart des voyageurs, moins superficiellement je pense que beaucoup de toutristes ( 😀 c’est une faute de frappe qui en dit long… j’en rigole toute seule… je voulais écrire « touristes » évidemment 😀 ) et sous des facettes différentes : coins baignade connus des seuls habitants, sous la pluie, rencontres avec des gens très gentils au détour d’un marae ou dans une rivière remplies d’anguilles aux yeux bleus…

  2. La photo de TAHAA la Verte me rappelle un peu à celle des chutes du Carbet en Guadeloupe. Quand à la photo du séchoir à coprah il devait vraiment pleuvoir pour que Nicolas garde son casque.
    Merci pour ce reportage.

    • En effet, Nicolas est d’ailleurs en short de bain sous la veste imperméable, avec le casque mais avec les lunettes de soleil malgré tout 😀

  3. Merci pour les belles photos de Raiatea et Tahaa . La pizza était-elle bonne ? Pour
    la  » Parenthèse » il faudra encore attendre un peu , mais je crois que cela sera notre
    première sortie dés votre retour .
    Nicolas est très beau avec son casque . Et Charlie dans tout ça ! A t’ il apprécié la
    moto ?
    Gros bisous à vous .

    • Disons que pizza et glace étaient malgré tout un repas exceptionnel pour l’occasion 🙂
      Je rêve déjà du restau « La Parenthèse » à notre retour; restaurant « La Parenthèse » qui pour information a été élu par le Lonely Planet (guide touristique anglophone de référence) « Top choice » des restaurants à Orléans !
      J’ai de plus obtenu de Nicolas une promesse écrite signée et authentifiée avec prise d’empreinte rétinienne, d’aller dans l’année de notre retour à « La Cognette » à Issoudun. Depuis les nombre d’année que j’en entend parler et n’y suis jamais allée…

  4. Salut Nico, on est en train de rêver devant ces magnifiques paysages (c’est un quasi pleonasme) avec Syvle et Laurence (c’est qui celles là ? tellement loin déjà..) après le tour du pâté de maison autour de Marchand, nettement moins ensoleillé .. bonne route ! 🙂

    • Hello Isa ! Passe le bonjour à Sylvie & Laurence !
      Profitez bien du soleil de la Défense 😀
      Sinon, ne rêvez pas trop, partez et profitez, c’est à portée de main, juste une question de décision et de choix 😉
      Nico

  5. z’avez perdu Charlie ? sympa de vous suivre et de découvrir ces magnifiques photos, tous ces sites que je ne verrai jamais … et puis patience pour les restaus, vous rentrerez bien assez vite… Profitez !! profitez !! profitez !!
    A bientôt de te lire Sabrina.

  6. Dommage que vous n’ayez pas visité le  » jardin de corail  » à Tahaa
    c’est l’un des + beaux de Polynésie
    L’excursion se fait aussi à partir de Raiatéa avec un guide (Simon est très compétent ) qui vous fait visiter une vanilleraie , une ferme perlière et le fameux jardin de corail dans une seule journée et le repas est pris dans le petit resto du motu. Cette visite des coraux et de sa faune reste un de mes meilleurs souvenirs.

  7. Bjr,avez vous fait la Polynésie en mode roadtrip?partir sans rien reserver et voir sur place?
    Quelle periode etes vous partie?
    Et pour le passe devons nous «prevoir et reserver »les places longtemps avant?

    • Bonjour,
      Nous n’avions rien réservé avant d’arriver.
      Mais nous avons la chance et l’avantage d’avoir de la famille sur place et donc un pied à terre à Tahiti, ce qui rend les choses beaucoup plus facile !
      De plus, nous n’étions pas pressé et sans contraintes de temps car nous sommes restés presque 2 mois de fin janvier à fin mars 2013.
      Ce n’est pas la meilleure période mais nous avons eu très beau temps tout de même et en avons vraiment profité.
      Un rappel important : la Polynésie est une destination très chère et les hébergements « abordables » sont limités. De plus, les transports peuvent être aléatoires dès que l’on sort du classique Tahiti / Moorea / Bora Bora.
      Donc si vous restez sur une période courte, nous vous conseillons au maximum d’anticiper et de planifier, voire de plus ou moins tout booker à l’avance … mais ça c’est selon l’appréciation de chacun, en fonction de la marge et du temps que vous restez sur place, mais aussi de ce que vous voulez voir …
      En tout cas, on ne sort jamais indemne d’un voyage en Polynésie, et lorsqu’on part on sait qu’on y reviendra forcément un jour car on laisse un morceau de notre coeur sur place.
      Bonne préparation de votre voyage !
      Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *